Dorian Fretto

Dorian Fretto, percussion

Dorian Fretto débute la percussion à l'âge de huit ans à l'école de musique d'Hyères (F). Il poursuit ensuite ses études au Conservatoire à rayonnement régional de Nice dans la classe de Jacques Carré où il obtient en 2004 son diplôme d'études musicales de percussion. L'année suivante, il décroche un prix de perfectionnement au Conservatoire à rayonnement régional de Toulon et intègre la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe d'Yves Brustaux, Jean Geoffroy et William Blank. Il termine son cursus au sein de cette institution en 2008, diplômé d'un master en interprétation ainsi que d'un master de pédagogie avec mention très bien. En 2012, il obtient un master en théâtre musical à la "Hochschule der Ku?nste" de Berne.

Son expérience professionnelle débute et tant que musicien supplémentaire au sein de l'Orchestre philharmonique de Nice. Rapidement d'autres orchestres comme l'Orchestre Paca, l'Orchestre de l'Opéra de Toulon, l'Orchestre de l'Opéra de Marseille, l'Orchestre national de
Lille et l'Orchestre philharmonique de Liège le sollicitent pour divers concerts symphoniques ou opéras, ce qui lui permet de jouer sous la direction de chef d'orchestre de renommée internationale tels que Charles Dutoit, Armin Jordan, Jean Claude Casadesus et Klaus Weise.

Depuis 2009, il collabore en qualité de musicien supplémentaire avec l'Orchestre de la Suisse Romande de Genève.

La musique contemporaine occupe également une place importante dans son parcours musical. Il participe au printemps des arts de Monaco, se produit avec l'Ensemble Namascae, et Eklekto - anciennement Centre International de Percussion de Genève - ainsi qu'à divers projets de création. Il enregistre en 2004 la pièce "Contraste" de Thierry Caens pour l'album du tromboniste Joël Vaïsse. Il collabore également avec différents compositeurs: Kenji Sakai (1er prix Takemitsu), Philippe Leroux et Marc Garcia Vittoria.

La recherche permanente d'un enrichissement musical l'amène à s'intéresser au jazz ainsi qu'à la musique indienne. Il se perfectionne en batterie auprès de Claude Gastaldin et pratique les tablas en appliquant le savoir faire de Anindo Chatterjee.